Deux cents travailleurs détachés d’Europe de l’Est employés pour la COP21

Les Echos, 4 novembre 2015

http://www.lesechos.fr/paris-climat-2015/actualites/021455533077-deux-cents-travailleurs-detaches-deurope-de-lest-employes-pour-la-cop21-1172304.php


Les organisateurs de la COP21 s’étaient engagés à embaucher en priorité des habitants de Seine-Saint-Denis sur le chantier de la conférence sur le climat.

Plus de 200 travailleurs détachés venus d’Europe de l’Est seraient employés sur le gigantesque chantier de la COP21 au Bourget (Seine-Saint-Denis), selon « L’oeil du 20 heures » de France 2 . Un choix qui n’est pas illégal, mais qui semble contredire les promesses faites par les organisateurs de la conférence sur le climat. La page du site de la COP21 consacrée aux offres d’emploi indique que « près de 3 000 personnes (ont) été recrutées pour l’évènement ». Sur ce même site, il est précisé que « les emplois générés par l’événement vont bénéficier de façon prioritaire aux personnes habitant la région ». Combien de personnes de Seine-Saint-Denis ont-elles été recrutées au total ? Le Conseil général, interrogé par France 2, explique : « On est dans l’idée qu’il y aura 200 personnes de Seine-Saint-Denis sur ces emplois-là ».

Une entreprise déjà mise en cause

Le statut de travailleur détaché, défini par une directive européenne datant de 1996, permet à une entreprise d’envoyer ses employés travailler dans un autre Etat membre de l’Union européenne. Ces travailleurs détachés doivent alors toucher au moins le salaire minimum légal et travailler dans les conditions en vigueur du pays qui les accueille. Les journalistes de France 2 racontent que parmi ceux qu’ils ont rencontré, un homme a déclaré gagner 70 euros pour 12 heures de travail, une rémunération largement inférieure au salaire minimum français.

Ces travailleurs détachés sont employés par GL Events, une grande entreprise française spécialisée dans l’événementiel. Elle a expliqué à France 2 n’avoir embauché que six Slovènes, à travers ses sous-traitants. Au mois d’août, France Bleu La Rochelle avait révélé que cette même entreprise avait embauché des travailleurs détachés roumains pour préparer l’université d’été du Parti socialiste à La Rochelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s